Anniversaire du blog : 1 an !!!

Il y a 1 an (eh oui, déjà !), je me lançais dans l’aventure de création et de tenue de mon blog littéraire. Une douzaine d’articles, quelques publications Instagram et près de 200 abonnés plus tard, here I am ! Pour moi, ça relève de l’exploit, et j’en suis très fière 🙂
Retour sur ce que cette 1ère année m’a apportée, ainsi qu’une anecdote personnelle sur la lecture !

Joyeux Anniversaire !

Quand j’ai décidé de créer Les livres du Laurier , c’était pour pouvoir vous partager mes coups de coeurs livresques et vous parler des valeurs qui me tiennent à coeur, mais aussi pour faire partie d’une communauté de lecteurs•trices avec qui échanger.

Et ce but, à mes yeux, est atteint : il y a des personnes avec qui j’échange très fréquemment, au moins une fois par semaine si ce n’est plus. J’ai découvert des auteurs•trices de talents, avec qui j’ai même parfois pu échanger directement ! J’ai dorénavant une correspondante épistolaire à qui j’écris une lettre tous les mois, et avec qui il y a un réel dialogue (je vous invite à aller visiter son blog et à la suivre sur Instagram : La Bookineuse) !! J’ai même pu, forte de mon expérience de blogueuse (oui oui oui, tout à fait :p ), encourager une amie à se lancer dans cette aventure à son tour (blog : Un monde végé) !!!

Alors c’est vrai, je ne vais pas vous mentir, il m’arrive parfois de souhaiter avoir pignon sur rue, être suivie et lue par des centaines de personnes, devenir une réelle influenceuse littéraire, et avoir plus d’impact sur mon entourage dans ses  choix de lecture…

Dans ces moments-là, voyant que mes résultats sont loins d’atteindre mes espérances les plus folles, je me mets à douter. Pourquoi est-ce que ça ne marche pas ? Qu’est-ce que je fais mal ? Qu’est-ce que je ne fais pas assez bien ? Ce sont mes photos, elles ne sont pas assez belles ! Et puis je ne suis pas assez régulière, je dois tenir un rythme ! Bref, je me mets alors à osciller entre prise de distance par rapport à cette lubie personnelle, et sur-implication. Le juste milieu est difficile à trouver.

Alors, après avoir fait les montagnes russes de la confiance en soi, et quand je commence enfin à revenir doucement mais sûrement à la raison, je me souviens que seule l’authenticité me fera être appréciée à ma juste valeur et, de facto, être entourée de personnes me ressemblant. Les réseaux sociaux, si l’on arrive à ne pas tomber dans ses travers, n’est finalement pas si éloignée que ça de la réalité : après tout, ça nous apprend qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, que les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.

C’est parfois dur à accepter, surtout pour moi qui suis très sensible à ce que mon entourage peut dire et penser de moi. J’essaye donc de voir ça comme un réel et excellent exercice pour m’aider à savoir qui je suis vraiment, l’accepter et l’assumer.

Comment tout a commencé : passion lecture

Voilà, après une rétrospective psychologique de cette première année de blog, je vais vous faire un cadeau et vous en dévoiler davantage sur moi (la.e premier.ère qui dit que ce n’est pas un cadeau, je la.e prout, c’est clair ? 😝)
Pour l’occasion, je vais pour raconter mes débuts avec la lecture, et comment mon idylle avec elle a commencé 🙂

Je me plais souvent à le dire, car c’est vrai, mais j’ai aimé la lecture avant même de savoir réciter mon alphabet.

Lorsque j’étais petite, mon père avait pour habitude de me lire une histoire avant de m’endormir. Si les histoires en elles-mêmes étaient passionnantes et captivantes, et les albums illustrés magnifiques (j’ai été bercée par les albums Disney et les contes pour enfants), je m’émerveillais de voir mon père capable de me raconter des histoires féériques juste en regardant… une feuille de papier. J’en étais à me demander où était cachée l’histoire qu’il me racontait : manifestement, elle ne pouvait pas juste être sur une simple page ! J’ai donc voulu apprendre à lire pour percer ce secret.

En parallèle, quand il m’arrivait de dormir avec elle, je voyais ma mère lire dans le lit sans prononcer le moindre son ni en remuant les lèvres. Je me souviens m’être dit que ça n’avait pas l’air si compliqué de « lire dans sa tête » et que, si elle le faisait, je pouvais le faire aussi. Je m’entrainais alors en prenant un livre et en la mimant, espérant pouvoir « voir » une histoire. En vain.

Ces deux éléments combinés, je n’avais plus qu’une seule envie : apprendre à lire !

A partir du moment où j’ai su lire et écrire, plus rien ne m’arrêtait, je lisais tout ce qui me passait sous les yeux, des livres d’école aux affiches publicitaires, en passant par les boites de céréales et les pochettes CD. Les Harry Potter ont été les premiers « vrais » livres (sans illustrations) que j’ai eu la chance de lire, et ont fait de moi une fan invétérée de la Fantaisy. J’avais 8 ans.

Je lisais tellement que, plus je grandissais, plus je préférais les livres aux autres activités. Un jour, excédé, mon père m’a même confisqué mes livres car je ne faisais que ça ! C’est dire !!!

Mis à part ce petit incident (honnêtement, vous en connaissez beaucoup des parents qui confisqueraient ses livres à son enfant ?! 😛), on ne m’a jamais freiné dans mon élan. On ne m’y a pas pour autant encouragé, à l’exception de ma grand-mère paternelle qui est celle qui m’a toujours le plus soutenue dans cette voie et dans celle de l’écriture 💕 Mention honorable à ma maman aussi 💖

Je n’ai d’ailleurs compris que tardivement que la lecture était et reste ma passion.

Quand je suis sereine, lire et mon passe-temps favori; quand je suis triste ou anxieuse, je lis pour me détendre et penser à autre chose; quand je m’ennuie, il n’y a pas de meilleur remède que la lecture; avant de dormir, rien de tel qu’une bonne lecture pour faire de beaux rêves.

Et mon rêve est de pouvoir un jour à mon tour offrir à des lecteurs•trices le pouvoir de voyager à travers mes histoires…

Et vous, quelle est votre histoire avec la lecture ? 🙂

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

risus. commodo quis, eget ut id et, quis libero sem,